Blog gratuit-annuaire.com
Image default
Sante et Beaute

Ce qu’il faut savoir sur une formation de simulation en santé

Aujourd’hui, les formations en santé utilisant diverses méthodes de simulation sont très répandues. En effet, une formation continue en santé inclus toujours un outil pédagogique attractif, original et efficace. Et avec la pandémie, de plus en plus de personnes s’intéressent à une formation de formateurs en simulation. Cette demande croissante a contribué à l’apparition de formations longues « DU » qui s’adressent principalement aux enseignants souhaitant approfondir leurs connaissances dans le domaine.

Les formateurs proposent une formation spécialement axée sur une simulation en santé pour les apprenants. Ces derniers bénéficient alors d’un encadrement sur-mesure adaptée au type d’infrastructure et à l’enseignement de leur discipline respective.

Structuration des programmes

Il faut savoir qu’une simulation en santé reste avant tout une méthode pédagogique. Elle se base sur la pratique réflexive et l’apprentissage expérientiel pour tous les différents professionnels de santé. De plus, elle intègre plusieurs objectifs de formation, de gestion des risques et d’analyse des pratiques.

Les différents programmes d’une simulation médicale se font en plusieurs sessions. Ces dernières comportent des sessions spécifiques et des scénarios variés. Et à la fin de chaque séance, des actions d’amélioration et un débriefing complet sont proposés.

Une simulation se déroule soit en atelier de simulations délocalisées, soin en simulation in situ ou bien dans un centre de simulation. Les programmes sont réalisés en suivant différentes règles de bonnes pratiques préalablement définies dans le « Guide de bonnes pratiques en matière de simulation de santé ». C’est la Haute Autorité de Santé qui l’élabore.

Comment se déroule une séance de simulation en santé

Une simulation en santé se base sur des scénarios qui peuvent être plus ou moins complexes. Pour ce faire, le formateur initie les apprenants à :

  • La gestion des comportements (travail d’équipe, situation professionnelle, communication, etc) ;
  • La gestion des risques (aptitudes à tenir face aux situations extrêmes, reproduction d’événements indésirables, etc) ;
  • L’entraînement à tous les gestes techniques applicables (usuels et exceptionnels) ainsi que la mise en œuvre des différentes procédures aussi bien d’un point de vue individuel que collectif.

Dans certains cas, une simulation en santé nécessite l’utilisation de matériels spécifiques comme la réalité virtuelle. Il est également possible qu’un « patient standardisé » soit étudié pour reproduire des environnements de soins et enseigner des procédures thérapeutiques et/ou diagnostiques. Tout est alors mis en œuvre pour créer une situation (fictive) de santé alarmante pour que les apprenants puissent s’y habituer.

A lire aussi

Le meilleur moyen de lutter contre la menstruation ?

Franck

Rajeunissement du visage

eiahi

En open space, les salariés sont la principale source du manque d’hygiène

Yohan

L’améthyste, une pierre pas comme les autres

sophie

La Hongrie, la première destination européenne du tourisme dentaire

sophie

Que faire pour une bonne tenue de son maquillage permanent des lèvres ?

Claude

L’hypnose est-elle efficace pour cesser de fumer ?

Yohan

Tout savoir sur le massage des femmes enceintes

sophie

Diagnostic capillaire, quand y avoir recours et comment ?

Claude